mercredi 30 septembre 2015

L'Institut d'innovation technologique de l'Université de Sherbrooke veut rendre la technologie accessible

L'Institut d'innovation technologique de l'Université de Sherbrooke veut rendre la technologie accessible

Mise à jour le jeudi 24 septembre 2015 à 20 h 06 HAE

Rendre la technologie accessible
L'Institut interdisciplinaire d'innovation technologique de l'Université de Sherbrooke a ouvert ses portes au grand public jeudi. Au programme, visites guidées, rencontres avec les chercheurs et présentations d'un robot qui pourrait un jour aider des gens à mobilité réduite.
Les chercheurs l'appellent « Johnny »,mais pour les autres c'est plutôt IRL-1 pour ''In real life''. Étant complètement autonome, ce robot pourrait un jour accompagner les personnes à mobilité réduite comme il peut voir et entendre.
IRL 1
« On est capable de repérer les objets en 3D, on est capable avec les bras de manipuler des objets [...] Il y a aussi des oreilles virtuelles [...] On peut même imaginer que les mêmes technologies soient installées sur un fauteuil roulant », souligne Dominic Létourneau, ingénieur en robotique.
Les chercheurs développent aussi les technologies liées aux drones. « On veut pousser la technologie pour atterrir sur un mur puis se déplacer sur le mur comme un pique-bois ou un écureuil qui monte sur un arbre », mentionne Alexis Lussier-Desbiens, professeur en génie mécanique de l'Université de Sherbrooke.


  • Important Afin de favoriser des discussions riches, respectueuses et constructives, chaque commentaire soumis sur les tribunes de Radio-Canada.ca sera dorénavant signé des nom(s) et prénom(s) de son auteur (à l'exception de la zone Jeunesse). Le nom d'utilisateur (pseudonyme) ne sera plus affiché.
    En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio-Canada a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !